Actualité

Grand Format –

Place aux jeunes

La catégorie du meilleur jeune de Pro A ne concerne que les joueurs nés en 1996 et après mais au-delà de ce critère, les potentiels intéressants sont nombreux.

Guerschon Yabusele (2,01 m, Rouen, né en 1995)
A quelques jours près, Guerschon Yabusele aurait pu prétendre au trophée de meilleur jeune, lui qui est né en décembre 1995. Mais qu’importe les dates, l’ancien de Roanne, en PRO B, est déjà bien plus qu’un jeune en devenir pour sa première saison dans l’élite. Très mature physiquement pour son âge, cette boule d’énergie tourne à 13,0 d’évaluation en Pro A ce qui le place déjà dans le Top 40 des meilleurs joueurs du championnat. Capable de jouer sur les deux postes intérieurs, son futur se trouve sans doute en 4 du fait de sa taille modeste, mais certainement à très haut niveau en tout cas.

Petr Cornelie (2,11 m, Le Mans, né en 1995)
Lauréat du trophée de meilleur jeune la saison dernière, Petr Cornelie attaque déjà sa deuxième saison pleine avec le MSB, dont il est devenu l’une des vraies forces cette saison. Mis sur le terrain un peu moins de 20 minutes en moyenne, l’intérieur versatile s’approche des 11 d’évaluation et est en progrès constant. Grand par la taille mais plutôt fin physiquement, Cornelie est davantage un ailier fort qu’un vrai pivot, de par sa mobilité et son shoot extérieur plutôt intéressant (42,0 % à 3-pts). Suivi par de nombreux observateurs, son avenir semble se dessiner en NBA.

Axel Bouteille (2,01 m, Chalon-sur-Saône, né en 1995)
Dauphin de Cornelie l’an dernier au trophée de meilleur jeune, Axel Bouteille symbolise la richesse de la formation chalonnaise, pourvoyeuse de joueurs professionnels depuis de nombreuses années. Fils de Franck Bouteille, ancien pro lui-aussi, ce joueur qui évolue sur les postes 2 et 3 est réputé pour la qualité de son shoot même s’il s’exprime encore relativement peu dans ce domaine (12 tentative à trois-points en 24 matches). Bien que fluet physiquement, il impressionne par sa capacité à scorer souvent près du cercle, grâce à son excellent sens du placement notamment.

Mathias Lessort (2,05 m, Chalon-sur-Saône, né en 1995)
L’an dernier, il était le plus en retrait des jeunes pousses chalonnaises, mais cela est en train de changer. Athlète hors norme et déjà très costaud physiquement pour son âge, le Martiniquais fait son trou cette saison dans la rotation de l’Elan où il est le back up attitré de Devin Booker, ce qui, fatalement, lui coûte un peu de temps de jeu tant l’Américain resplendit cette année. Mais malgré des prestations encore intermittentes, Lessort a déjà réalisé quelques très gros cartons : 42 d’évaluation contre Monaco et 21 d’évaluation en demi-finale de Leaders Cup. Joueur de pick and roll, il doit encore améliorer sa technique balle en main.

 

Mathias Lessort, un diamant brut à polir

 

Frank Ntilikina (1,93 m, Strasbourg, né en 1998)
Le plus jeune de la bande (17 ans), mais certainement pas le moins talentueux. Malgré la profondeur de l’effectif strasbourgeois, le jeune meneur est déjà utilisé par Vincent Collet cette saison, avec quelques sorties intéressantes (10 d’évaluation lors du Match des Champions). Considéré comme l’un des plus gros talents d’Europe pour sa tranche d’âge, le site spécialisé draftexpress en fait pour le moment son 5e choix potentiel pour la draft NBA 2017. Signataire d’un contrat professionnel de trois ans avec la SIG, Ntilikina est né en Belgique mais il a été sacré champion d’Europe cadet avec l’équipe de France en 2014.

Luc Loubaki (1,91 m, Orléans, né en 1997)
Formé à l’INSEP, Loubaki a rejoint Orléans cet été pour lancer sa carrière professionnelle avec l’idée de faire petit à petit son chemin. Et c’est chose faite puisque le jeune homme a pris part à tous les matches de l’OLB cette saison pour un temps de jeu moyen de 10 minutes et même une première titularisation le week-end dernier du fait des nombreuses absences dans le Loiret. Adroit et rapide, il a déjà dépassé trois fois les 10 d’évaluation cette saison en championnat. Un candidat pour le trophée de meilleur jeune de l’année.

Stéphane Gombauld (2,02 m, Lyon-Villeurbanne, né en 1997)
Passé par l’INSEP lui-aussi, dont il était le fer de lance, le Guadeloupéen, très courtisé à sa sortie du Centre Fédéral, a choisi l’ASVEL pour ses débuts. Positionné sur le poste 4, il souffre fatalement de la concurrence tant la raquette villeurbannaise est bien armée (Watkins, Andersen, Jean-Charles, Chassang) mais parvient tout de même à grappiller quelques minutes par-ci par-là qu’il rentabilise plutôt bien (3,3 d’évaluation en 4 minutes pour 11 matches joués). Blessé récemment, il n’a pas pris part aux deux dernières journées de championnat.

 

Stéphane Gombauld, grand espoir de l'ASVEL

 

Carl Ponsar (2,03 m, Rouen, né en 1997)
Natif de Mont-Saint-Aignan, là où Tony Parker a passé son enfance, Ponsar a logiquement rejoint le club de Rouen pour sa formation. Déjà testé l’année dernière à 8 reprises, il restait très peu utilisé par Rémy Valin en début de saison, avant que les blessures et les nombreux départs ne viennent compliquer la saison du RMB. Top scoreur du championnat Espoir, le jeune intérieur en a profité pour prendre des minutes et commencer à se montrer, malgré des résultats collectifs toujours insuffisants (4,7 pts et 5,7 d’éval en 14 minutes sur les 3 dernières journées).

Cyrille Eliezer-Vanerot (2,02 m, Paris-Levallois, né en 1996)
Sorti du Centre Fédéral en 2014, cet habitué des équipes de France de jeune, médaillé d’argent à l’Euro U16 de 2012, a commencé à disputer ses premières minutes en pro cette saison. Aligné à 16 reprises par Antoine Rigaudeau puis Frédéric Fauthoux, ses stats n’affolent pas encore les compteurs (1,6 pts en 7 minutes) mais l’ailier a mis un pied dans la rotation. A voir quels seront ses progrès la saison prochaine étant donné que le PL est bien parti pour se maintenir.

Warren Racine (1,89 m, Nanterre, né en 1995)
Fils de Régis Racine, ancien joueur pro français, et frère d’Anthony, performant avec Charleville-Mézières en PRO B, Warren est issu d’une famille de basketteurs et s’est tourné fort logiquement vers la balle orange lui-aussi. Leader des Espoirs de Nanterre depuis deux ans, le combo-guard a fait son apparition dans le groupe pro cette saison avec notamment une sortie remarquée contre Dijon (10 pts en 14 minutes). Encore un peu tendre pour être une rotation à part entière, il reste un joueur à surveiller.

par LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
05 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
80 – 60 Strasbourg
LNB TV
06 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
76 – 71 Monaco
LNB TV
07 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
82 – 89 Strasbourg
LNB TV
08 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
83 – 94 Monaco
LNB TV
09 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
79 – 85 Le Mans
LNB TV
13 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
81 – 77 Le Mans
LNB TV
15 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
77 – 87 Le Mans
LNB TV
18 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
84 – 72 Monaco
LNB TV
20 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
69 – 78 Monaco
LNB TV
24 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
74 – 76 Le Mans
LNB TV

Classement Pro A

Jeep® ÉLITE – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 74 25v - 9d
2 Strasbourg 71 24v - 10d
3 Le Mans 62 21v - 13d
4 Limoges 59 20v - 14d
5 Dijon 59 20v - 14d
6 Lyon-Villeurbanne 56 19v - 15d
7 Nanterre 56 19v - 15d
8 Pau-Lacq-Orthez 53 18v - 16d
9 Bourg-en-Bresse 50 17v - 17d
10 Levallois 48 16v - 18d
11 Le Portel 48 16v - 18d
12 Chalon/Saône 45 15v - 19d
13 Gravelines-Dunkerque 45 15v - 19d
14 Châlons-Reims 45 15v - 19d
15 Cholet 42 14v - 20d
16 Antibes 39 13v - 21d
17 Boulazac 36 12v - 22d
18 Hyères-Toulon 18 6v - 28d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
27 mai (PROB-Playoffs Accession)
60 – 73 Fos-sur-Mer
LNB TV
28 mai (PROB-Playoffs Accession)
77 – 76 Orléans
LNB TV
30 mai (PROB-Playoffs Accession)
85 – 86 Rouen
LNB TV
02 juin (PROB-Playoffs Accession)
83 – 36 Lille
LNB TV
79 – 75 Rouen
LNB TV
04 juin (PROB-Playoffs Accession)
70 – 92 Fos-sur-Mer
LNB TV
77 – 52 Roanne
LNB TV
07 juin (PROB-Playoffs Accession)
71 – 55 Lille
LNB TV
11 juin (PROB-Playoffs Accession)
68 – 72 Fos-sur-Mer
LNB TV
14 juin (PROB-Playoffs Accession)
76 – 70 Roanne
LNB TV

Classement Pro B

PROB – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Blois 80 27v - 7d
2 Roanne 77 26v - 8d
3 Orléans 74 25v - 9d
4 Fos-sur-Mer 71 24v - 10d
5 Lille 68 23v - 11d
6 Saint-Chamond 65 22v - 12d
7 Nancy 56 19v - 15d
8 Rouen 50 17v - 17d
9 Evreux 48 16v - 18d
10 Denain 48 16v - 18d
11 Aix-Maurienne 45 15v - 19d
12 Vichy-Clermont 42 14v - 20d
13 Nantes 36 12v - 22d
14 Caen 36 12v - 22d
15 Quimper 33 11v - 23d
16 Poitiers 33 11v - 23d
17 Le Havre 30 10v - 24d
18 Charleville-Mézières 18 6v - 28d

Matches TV

  • BILLETTERIE