Actualité

Pro A, 6e journée : présentation –

Pro A, 6e journée : ball-trap à la Meilleraie ?

Le match SFR Sport 2 de ce soir oppose deux clubs portés sur le tir longue distance et en réussite dans l’exercice. Concours d’adresse dans les Mauges ?

L'ancien palois, Lance Harris, au dunk face à Benfica en FIBA Europe Cup mardi dernier

Le match SFR Sport 2 de ce soir

Cholet – Chalon-sur-Saône (18H30, en direct sur SFR Sport 2)

Attention, Chalon à réaction en approche sur les Mauges ! La troupe de Jean-Denys Choulet, qui apparaissait bien pâlotte avant le week-end dernier, avec 2 victoires face à Antibes et Orléans au Colisée mais aussi deux claques reçues à Monaco et Nancy, s'est bien repris à Nanterre (92-77). Un match référence face à des Banlieusards parisiens qui restaient tout de même sur 6 victoires consécutives, Coupe de France et FIBA Europe Cup confondues... Dans la foulée, l’Elan a confirmé en s’imposant en FIBA Europe Cup (90-76) face à Benfica, grâce, pour la première fois de la saison, à un bon match combiné de son trio US phare : 21 points pour Lance Harris, 25 points et 8 rebonds pour Cameron Clark et 21 points et 13 passes décisives pour John Roberson. Pourtant, tout n’a pas été rose ce soir là pour Chalon, seulement devant de deux petits points (41-39) après vingt minutes de jeu.

Mais ça, c’était avant… Avant que John Robesrson, MVP de la 5e journée de championnat, qui venait de traverser cette première période en zombie (0 pts, 0 sur 3 aux tirs), ne se fâche. Résultat, 21 points à 8 sur 9 aux tirs en seconde période, le tout agrémenté de 13 passes décisives « caviardées » au reste de la troupe…

Jean-Denys Choulet n'était pas content de la prestation de l'Elan en FEC, malgré la victoire des siens

 

Pourtant, tout n’aura pas été rose. Ce qui faisait dire à Jean-Denys Cholet après la rencontre : « Je ne suis pas satisfait, ni de cette victoire, ni de celle à Nanterre... Je me projette tout le temps vers l'avenir et il faut regarder nos manques et nos faiblesses. Et il y en a. On n'est pas dangereux sur certains postes. On va continuer à travailler, mais on verra si on peut faire quelque chose d'autre, s'il y a besoin de faire quelque chose d'autre. » Dans le viseur du coach, on pense à Thomas Gipson, le jeune (2 » ans) et petit (2,01 m) pivot de l’Elan, qui ne tourne qu’à 3,6 pts et 3,2 rbds en 12 minutes de jeu en rotation de Moustapha Fall.

En face, Cholet accueille Chalon sur une dynamique très positive, en restant sur 3 succès de rang, le dernier face à Paris Levallois au bout d’un véritable festival à trois points (16 sur 29, mais surtout 10 sur 16 en seconde mi-temps, avec sept « artilleurs » différents ayant pilonné sans répit les défenses de Freddy Fauthoux et ses joueurs. Cholet est la deuxième équipe la plus adroite derrière l’arc de la Pro A (46%), derrière Le Mans, mais en utilisant cette arme une fois et demi plus que le MSB (61/130 contre 43/87 pour les Sarthois). Chalon, catastrophique dans cet exercice qui est pourtant un élément presque indispensable au jeu prôné par son coach, s’est bien repris sur ses deux derniers matches disputés (11/22 à Nanterre, 14 sur 30 contre Benfica). Alors, va-t-on assister à un véritable concours à longue portée du côté de la Meilleraie ce soir ?

Les matches de la 6e journée déjà joués

*Strasbourg bat Antibes : 85-74 MVP : A.J. Slaughter

Retour réussi pour Vincent Collet ! Et ce n’est pas A.J. Slaughter qui est mécontent de ce come-back, lui qui était en souffrance et qui a signé sa meilleure performance de la saison : 22 points à 7/12 aux tirs, 4 rebonds, 4 passes pour 24 d’évaluation. Le ratio passes décisives/balles perdues (21/9) a dû faire plaisir au sélectionneur des Bleus, ainsi que le match tout en énergie de Paul Lacombe, omniprésent (22 d’évaluation en 22 minutes !). En face, et au-delà du trio non-JFL Otule/Simmons/Solomon (52 des 74 d’évaluation des Sharks), les autres Antibois ont fait grise mine, à l’image d’Isaia Cordinier (-3 d’éval en 11 minutes). Pour Strasbourg, cette victoire est-elle un simple électrochoc ou un véritable début de série ? Réponse mardi prochain, en BCL, face à Ostende.

*Monaco bat Gravelines-Dunkerque : 79-71 MVP : Brandon Davies

Les Monégasques n’auront jamais été menés dans ce match… mais Gravelines n’a jamais abdiqué. Après un premier quart-temps accroché (17-16), les joueurs de Zvezdan Mitrovic font un premier écart après quatorze minutes de jeu… et un 14-0 (31-16) ! Les instigateurs de l’écart : Brandon Davies (15 points, 11 rebonds, 22 d’évaluation en 27 minutes), Sergii Gladyr (11 points en 21 minutes) ou encore Yakuba Ouattara (12 points, 13 d’évaluation). Les Nordistes reviendront très près à plusieurs reprises (67-66, 37e) grâce au duo Justin Cobbs (15 points, 6 rebonds, 9 passes) / Kyle Gibson (20 points). Un gros trois points de Jamal Shuler (10 points) et des lancers de Dee Bost (9 points, 6 rebonds, 4 passes) permettront à la série d’invincibilité monégasque de se poursuivre (6v-0d).

 

*Pau-Lacq-Orthez bat Orléans : 95-91 MVP : D.J. Cooper

30 points, 4 rebonds, 14 passes pour 33 d’évaluation. Après une pause toute relative face à Strasbourg la semaine passée (14 points, 15 d’éval), D.J. Cooper a repris le cours de sa folle série, en signant sa meilleure sortie de la saison. Mieux : Pau enregistre une autre sortie statistique exceptionnelle, celle d’Alain Koffi : 21 points à 8/12, 14 rebonds pour 30 d’évaluation, une performance qu’il n’avait plus réalisée depuis 6 ans ! Il fallait au moins ça pour contrecarrer le 13/22 de loin des hommes de Pierre Vincent (5/7 et 23 points pour Kyle McAlarney). A noter qu’à deux minutes du terme, c’est l’OLB qui était devant (85-87). L’homme de la fin de match côté Pau ? D.J Cooper, évidemment (7 des 10 derniers points de son équipe !).

*Lyon-Villeurbanne bat Le Portel : 75-64 MVP : Nicolas Lang

Les promus ont tenu une mi-temps (30-33) avant d’exploser défensivement dans le troisième quart (25-15). Le reste ? Une histoire d’adresse. D’abord à trois-points, puisque l’Asvel a pu s’appuyer sur un sympathique 11/25 (3/17 pour les Nordistes), alimentée principalement par Nicolas Lang (5/8). L’arrière, avec 21 points, égale son record en carrière. Et puis, il y a cet impeccable 16/16 aux lancers côté « Maison Verte » (vs 11/20 pour le Portel). Le dernier venu, DeMarcus Nelson, a noirci la feuille (4 points, 7 rebonds, 4 passes en 24 minutes). Côté Portel, on notera le premier double-double en Pro A pour le chouchou du public du Chaudron, Jakim Donaldson (20 points, 10 rebonds).

*Limoges bat Nanterre : 70-64 MVP : Ousmane Camara

On sait les équipes de Pascal Donnadieu joueuses. Face à Limoges, les prises de risques ont été trop importantes côté Heiko Schaffartzik (6 balles perdues) et ses coéquipiers. Avec 23 ballons perdus au total (dont 9 dans le seul deuxième quart-temps !), les joueurs de Nanterre 92 ont donné beaucoup trop de munitions à des Limougeauds en reconquête, devant leur public. A la tête du serpent, Dashaun Wood (5 interceptions) a complètement fait déjouer Chris Warren (6 points, 3 passes, 3 d’évaluation).

Tout avait pourtant bien commencé pour Nanterre 92 (0-9, 3e). Un temps-mort de Dusko Vujosevic plus tard, Limoges revient peu à peu dans le match, dans un premier quart-temps qu’on qualifiera de concours de maladresses (11 balles perdues en cumulé) que de bataille de tranchées, malgré le score à la fin des dix premières minutes : 14-18.

Si Nanterre 92 reste englué dans les pertes de balles et les approximations en début de deuxième quart-temps (3 dans la première minute !), le CSP sert le jeu, et prend la tête pour la première fois du match (20-18). DaShaun Wood donne le tempo des deux côtés du terrain (voir « Le chiffre ») et l’écart grimpe (+10, 17e), sur un shoot longue distance d’Ernest Scott (5 points en 11 minutes), dont la rumeur circule qu'il pourrait quitter le club dans les prochaines semaines. A la mi-temps, Nanterre 92 n’est pas complètement KO grâce à des banderilles de l’ancien de la maison, Heiko Schaffartzik (15 points, 4/7 à 3 points). « J’ai été très touché de l’accueil des supporters », confiera l’Allemand après le match.

Wood en chef de meute

En deuxième mi-temps, les hommes de Pascal Donnadieu n’ont jamais semblé en mesure d’inverser la tendance. Même s’ils perdent moins de ballons en deuxième mi-temps (9 contre 14 en première !), les Nanterriens ne sont jamais parvenus à trouver leur rythme. La faute à des Limougeauds agressifs, ne laissant jamais de paniers faciles, à l’image d’un poste 1 Wood/Hammonds (33 d’évaluation en cumulé, les deux meilleures notes du CSP) qui a parfaitement contenu Chris Warren (premier match sous la barre des 10 points et des 10 d’éval pour le meneur américain). « J’ai essayé de tenir Warren, j’ai fait de mon mieux », analysera Wood, après-match.

Et puis, quand C.J. Fair (13 points, 6 rebonds) est le premier au sol pour récupérer un ballon et fait rugir Beaublanc, qu’Ousmane Camara ne rate rien à mi-distance (15 points) et que William Buford (12 points à 3/6 aux tirs) n’est pas obligé de tout faire tout seul, les voyants sont forcément au vert côté CSP, et l’écart grimpe (63-52, 33e). « Il y avait de la place mais Limoges a joué dur, et Ousmane a été très bon ! », reconnaît, beau joueur, Heiko Schaffartzik. Sur un enième shoot de Camara, le sort du match est scellé (68-59, 39e). « C’est vraiment une victoire importante pour nous face à Nanterre, une belle équipe », apprécie Wood. Un succès (70-64) qui replace Limoges à l’équilibre (3v-3d) avant de recevoir Chaâlons-Reims, samedi prochain.

*Hyères-Toulon bat Le Mans : 76-60 MVP : Ryan Evans

Pour son grand retour au HTV, Maurice Acker (le meilleur marqueur des champions en titre de Pro B la saison dernière) n’a pas été d’un grand apport d’un point de vue purement statistique (9 points à 2/7, 3 passes, 5 d’évaluation en 18 minutes). En revanche, il est certain que le petit meneur américain, lancé directement dans le cinq de départ par Kyle Milling, a largement œuvré à remobiliser les troupes. Comment expliquer autrement ce large succès acquis face à la belle armada du MSB, au grand complet ce vendredi, alors que le HTV restait sur quatre défaites de rang en championnat. Bien plus en rythme collectivement (17 passes pour 8 balles perdues), les Varois ont démontré beaucoup plus d’envie que leurs adversaires, peut-être encore fatigués après leur match de Basketball Champions League. Le HTV a tenté 23 tirs de plus que le MSB ce vendredi, et gobé 16 rebonds offensifs. C’est bien le signe que le promu a non seulement retrouvé son meneur mais aussi son esprit guerrier. Ryan Evans a été logiquement élu MVP avec ses 18 points à 100% à trois-points (4/4) et 21 d’évaluation.

 

*Paris Levallois bat Châlons-Reims : 88-78 MVP : Louis Campbell

L’écart final ne dit pas tout de la domination du PL. L’équipe de Freddy Fauthoux ne s’est fait aucune frayeur face au CCRB et a conservé tranquillement son invincibilité à Marcel Cerdan (4e victoire en 4 matches) et sa position en première partie du classement (4v-2d). Louis Campbell (16 points, 5 passes, 20 d’éval), Louis Labeyrie (16 points, 9 rebonds, 23 d’éval en 18 minutes), Jason Rich (18 points) et leurs partenaires ont retrouvé leurs vertus défensives en première mi-temps (31 points pour le CCRB à 38% de réussite) après un match sans à Cholet et ont pris le large dans le deuxième quart-temps bouclé sur un cinglant 24-14. Malgré une baisse d’intensité après la pause, ils n’ont pas laissé aux Champenois l’occasion de revenir dans le match. Du côté de Châlons-Reims, Mark Payne (15 points, 6 passes, 22 d’évaluation) et Steven Smith (22 points, 8 rebonds, 22 d’évaluation) ont été à la hauteur de leur standing. La soirée a été plus compliquée pour Tyler Cain (8 points et 8 d’éval) et encore plus pour les deux autres étrangers, Alex Young (1 d’éval) et Jermaine Anderson (-1 !).

Lundi 31 octobre

Dijon – Nancy (20H30, en direct sur SFR Sport 2 et MCS)

par LNB
Source: LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
05 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
80 – 60 Strasbourg
LNB TV
06 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
76 – 71 Monaco
LNB TV
07 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
82 – 89 Strasbourg
LNB TV
08 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
83 – 94 Monaco
LNB TV
09 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
79 – 85 Le Mans
LNB TV
13 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
81 – 77 Le Mans
LNB TV
15 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
77 – 87 Le Mans
LNB TV
18 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
84 – 72 Monaco
LNB TV
20 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
69 – 78 Monaco
LNB TV
24 juin (Jeep ÉLITE - Playoffs)
70-72 Le Mans

Classement Pro A

Jeep® ÉLITE – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 74 25v - 9d
2 Strasbourg 71 24v - 10d
3 Le Mans 62 21v - 13d
4 Limoges 59 20v - 14d
5 Dijon 59 20v - 14d
6 Lyon-Villeurbanne 56 19v - 15d
7 Nanterre 56 19v - 15d
8 Pau-Lacq-Orthez 53 18v - 16d
9 Bourg-en-Bresse 50 17v - 17d
10 Levallois 48 16v - 18d
11 Le Portel 48 16v - 18d
12 Chalon/Saône 45 15v - 19d
13 Gravelines-Dunkerque 45 15v - 19d
14 Châlons-Reims 45 15v - 19d
15 Cholet 42 14v - 20d
16 Antibes 39 13v - 21d
17 Boulazac 36 12v - 22d
18 Hyères-Toulon 18 6v - 28d

Calendrier Pro B

Équipe domicile Score Équipe extérieur
27 mai (PROB-Playoffs Accession)
60 – 73 Fos-sur-Mer
LNB TV
28 mai (PROB-Playoffs Accession)
77 – 76 Orléans
LNB TV
30 mai (PROB-Playoffs Accession)
85 – 86 Rouen
LNB TV
02 juin (PROB-Playoffs Accession)
83 – 36 Lille
LNB TV
79 – 75 Rouen
LNB TV
04 juin (PROB-Playoffs Accession)
70 – 92 Fos-sur-Mer
LNB TV
77 – 52 Roanne
LNB TV
07 juin (PROB-Playoffs Accession)
71 – 55 Lille
LNB TV
11 juin (PROB-Playoffs Accession)
68 – 72 Fos-sur-Mer
LNB TV
14 juin (PROB-Playoffs Accession)
76 – 70 Roanne
LNB TV

Classement Pro B

PROB – Classement à la 34ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Blois 80 27v - 7d
2 Roanne 77 26v - 8d
3 Orléans 74 25v - 9d
4 Fos-sur-Mer 71 24v - 10d
5 Lille 68 23v - 11d
6 Saint-Chamond 65 22v - 12d
7 Nancy 56 19v - 15d
8 Rouen 50 17v - 17d
9 Evreux 48 16v - 18d
10 Denain 48 16v - 18d
11 Aix-Maurienne 45 15v - 19d
12 Vichy-Clermont 42 14v - 20d
13 Nantes 36 12v - 22d
14 Caen 36 12v - 22d
15 Quimper 33 11v - 23d
16 Poitiers 33 11v - 23d
17 Le Havre 30 10v - 24d
18 Charleville-Mézières 18 6v - 28d

Matches TV

BILLETTERIE