Actualité

La course à la Leaders Cup –

Qui sera à la Leaders Cup ?

A quatre journées de la fin de la phase aller, la situation est loin d’être décantée dans la course à la Leaders Cup. Le point complet.

Déjà vainqueurs en 2016 et 2017, Sergii Gladyr et Amara Sy viseront le triplé à la Leaders Cup avec la Roca Team de Monaco.

Elles sont encore 11 équipes à pouvoir prétendre sérieusement à la Leaders Cup (du 16 au 18 février à la Disney Events Arena). Ces trois dernières saisons, neuf victoires étaient nécessaires – mais pas toujours suffisantes – pour rallier le grand rendez-vous de la mi-saison. Il en faudra peut-être dix cette année…

Ces dix victoires figurent déjà au compteur des Monégasques, seuls leaders, dans la droite ligne de leurs deux précédents opus (1er en 2015-16, 1er en 2016-17). Rien ne semble pouvoir perturber l’armada de Zvezdan Mitrovic. Pas même la blessure longue durée de son paratonnerre Bangaly Fofana – opéré du cartilage du genou gauche et absent encore pendant plusieurs semaines. Les doubles vainqueurs de la Leaders Cup viseront un triplé historique.

Revoir la finale 2017 en intégralité

Grand absent des deux dernières éditions de la Leaders Cup, le Limoges CSP s’apprête à renouer avec cette épreuve. Pour composter définitivement leur billet, les Limougeauds n’ont plus besoin que d’une victoire lors des quatre prochaines journées. Un objectif largement dans les cordes d’une formation restant sur six victoires consécutives en championnat.

La SIG s’est bien repositionnée au classement à la faveur de ses cinq victoires sur les six dernières journées et, renforcée par l’ex-Monégasque Dee Bost, peut envisager sereinement une sixième participation à la Leaders Cup. Le quintuple finaliste est le seul club à avoir disputé toutes les éditions de la Leaders Cup, qu’il a remporté en 2015.

Au même niveau que la SIG (8v-5d), le MSB et Nanterre 92 visent une cinquième participation. Les Sarthois traversent une mauvaise passe, au moins d’un point de vue comptable (4 défaites sur les 5 cinq derniers matches), mais ils n’ont pas été loin de rafler la mise lors des deux dernières journées, d’abord face à Nanterre (83-87) puis à Limoges (70-74). Ils pourraient profiter d’un calendrier relativement clément (réceptions de Cholet et Châlons-Reims, déplacements à Boulazac et Dijon) pour stopper cette vilaine série. A l’inverse, les Nanterriens abordent une dernière ligne droite pour le moins coton puisqu’ils se déplaceront à Villeurbanne et Levallois, et recevront Dijon et Monaco. Un sacré baptême du feu pour leur nouvelle recrue, Myles Hesson (ex-Dijon et Gravelines-Dunkerque), de retour sur les terrains après dix mois d’arrêt sur blessure.

Bourg, l'invité surprise ?

La JL Bourg a réalisé une belle opération en s’imposant à l’Astroballe ce week-end. Les Burgiens sont en effet revenus à la hauteur de l’ASVEL, Gravelines-Dunkerque et Pau-Lacq-Orthez, tous ex aequo à la 6e place (7v-6d) et présentent un meilleur point-average général que leurs trois adversaires directs (+3,7). Cependant, la blessure d’Antoine Mendy (rupture du tendon d’Achille) a terni cette victoire de référence. En attendant le retour de ses autres blessés, Mérédis Houmounou et Mathieu Wojciechowski, la JL opérera en effectif réduit. Pas l’idéal au moment de recevoir la SIG (match à suivre samedi à 18h30, en direct sur SFR Sport 2) puis de se rendre dans la foulée à Limoges. En cas de qualification, Bourg serait le deuxième promu de l’histoire après Monaco à jouer la Leaders Cup.

Le BCM a également les cartes en main. Deux victoires supplémentaires avant la trêve, face à Levallois puis à Châlons-Reims, ouvriraient considérablement l’horizon des Maritimes, vainqueur de l’épreuve en 2013. En allant s’imposer au Palio de Boulazac ce lundi, les Palois ont conservé leurs chances de qualification. Pour voir Disney, il faudra faire le métier au Palais des Sports face à Châlons-Reims et Cholet et très certainement aller chercher une victoire dans le Chaudron du Portel ou au Rhénus de Strasbourg. Enfin, l’avenir de l’ASVEL va se jouer lors de ses deux confrontations face aux équipes du 92, d’abord contre Nanterre samedi 23 (20h30, sur SFR Sport 2), puis à Levallois le 7 janvier (18h30, sur SFR Sport 2) en match décalé de la 15e journée. L’absence à la Leaders Cup du plus gros budget de la Pro A serait un coup de tonnerre.

Cholet et Dijon (6v-7d) n’ont pas perdu tout espoir de se qualifier – ce serait une première pour CB. Concrètement, il leur faudra réaliser une fin de phase aller quasi parfaite. Pas simple puisque les Choletais vont jouer trois fois à l’extérieur lors des quatre prochaines journées (au Mans, à Pau et à Boulazac) tandis que les Dijonnais abordent une série de quatre cols hors-catégorie : Limoges, à Nanterre, à Strasbourg et Le Mans !

par LNB
Source: LNB

Betclic Game Center

Calendrier Pro A

Équipe domicile Score Équipe extérieur
20 janvier (17ème journée)
80 – 72 Gravelines-Dunkerque
LNB TV
67 – 91 Cholet
LNB TV
89 – 88 Pau-Lacq-Orthez
LNB TV
87 – 83 Chalon/Saône
LNB TV
102 – 85 Hyères-Toulon
LNB TV
21 janvier (17ème journée)
99 – 69 Monaco
LNB TV
22 janvier (17ème journée)
82 – 72 Le Mans
LNB TV
26 janvier (18ème journée)Pariez
20:00 Boulazac
20:30 Strasbourg
27 janvier (18ème journée)Pariez
18:30 Limoges

Classement Pro A

PROA – Classement à la 17ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Monaco 77 13v - 4d
2 Limoges 65 11v - 6d
3 Le Mans 65 11v - 6d
4 Strasbourg 65 11v - 6d
5 Nanterre 59 10v - 7d
6 Bourg-en-Bresse 59 10v - 7d
7 Lyon-Villeurbanne 53 9v - 8d
8 Cholet 53 9v - 8d
9 Le Portel 48 8v - 9d
10 Dijon 48 8v - 9d
11 Gravelines-Dunkerque 48 8v - 9d
12 Levallois 48 8v - 9d
13 Châlons-Reims 42 7v - 10d
14 Antibes 42 7v - 10d
15 Pau-Lacq-Orthez 42 7v - 10d
16 Hyères-Toulon 36 6v - 11d
17 Boulazac 30 5v - 12d
18 Chalon/Saône 24 4v - 13d

Classement Pro B

PROB – Classement à la 15ème journée
Pos Équipe % Victoire Résultats
1 Orléans 94 14v - 1d
2 Lille 80 12v - 3d
3 Blois 80 12v - 3d
4 Roanne 74 11v - 4d
5 Fos-sur-Mer 74 11v - 4d
6 Nancy 67 10v - 5d
7 Saint-Chamond 67 10v - 5d
8 Rouen 54 8v - 7d
9 Denain 47 7v - 8d
10 Caen 47 7v - 8d
11 Nantes 40 6v - 9d
12 Evreux 34 5v - 10d
13 Aix-Maurienne 34 5v - 10d
14 Vichy-Clermont 34 5v - 10d
15 Poitiers 27 4v - 11d
16 Le Havre 22 3v - 11d
17 Charleville-Mézières 15 2v - 12d
18 Quimper 14 2v - 13d